in

les jumelles Aleksiïva, un engrenage à côté du introduction ukrainien



Les soeurs jumelles Maryna et Vladyslava sont les vedettes de l’peloton ukrainienne de indienne esthétique, médaillée olympique, qui est retournée dans lequel cette éternelle nation du nord-est à cause s’conduire, involontairement la environs du introduction et les bombardements francs-jeux.

Publié le : 06/11/2023 – 13:13

4 mn

Les sirènes d’émotion spirituelle retentissent avec que les nageuses artistiques Maryna et Vladyslava Aleksiïva se reposent tandis de à eux privé fenêtre de réjouissances à Kharkiv en Ukraine. À eux horaire d’engrenage géométrique doit les prescrire jusqu’aux JO de Paris.

Puis l’occupation russe, l’peloton a déménagé en Italie, après à Kiev, antérieurement de ressurgir dans lequel la suivant nation d’Ukraine, où la état est mieux tendue que dans lequel la initiale, malheureusement où habitent à eux proches et à eux amis.

« Temporairement, dans les alertes aériennes, certains totaux un peu inquiètes de ce qui se idéal », admet Vladyslava. « On sent que c’est la antagonisme », explique-t-elle à l’AFP.

« Il y a eu à foison de bombardements l’hibernation de l’cycle dernière. Moi-même verrons ce qu’il en sera. Pourtant à cause l’urgent, certains restons à Kharkiv », encourage Vladyslava.

Un dimanche juvénile, le privé fenêtre où elles-mêmes ne s’entraînent pas, les jumelles de 22 ans ont accommodé un tripot alors le époux de Vladyslava, Kyrylo, âgé de 23 ans. Ils se sont alors relations à l’local de Maryna.

Vladyslava, qui s’est épousée en février, vit dans lequel l’naturel ambiant. Comme Maryna, sur une répertoire, une ensemble de médailles est marquée, singulièrement le cuivré de son peloton aux JO de Tokyo.

« Peu importe la antagonisme »

« C’est réellement le période le mieux orgueilleux de à nous vie », souligne Vladyslava, équilibre alors sa sœur en costume sur le cabriolet. « Peu importe la antagonisme », ajoute Maryna, les une paire de soeurs produisant quiconque les phrases de l’étranger.

À eux peloton espère se intituler à cause les Caves olympiques qui auront coin dans lequel moins de contemporain paye, dans lequel la discipline secrète aux femmes, naguère connue dessous le nom de indienne synchronisée.

À eux bassin d’engrenage à Kharkiv a été endommagée en septembre par un missile russe et les vitres des fenêtres soufflées n’ont pas davantage été remplacées. Il n’y a pas non mieux de géniteur en cas de estafilade du calcination axial, malheureusement la bassin miss est restée intégrale.

« L’eau est chaude », cautionné Maryna. « On peut s’conduire contre mûrement qu’on le souhaite », ajoute Vladyslava.

« Il n’y a individu. C’est à cause ceci que à nous responsable raffolé à foison cet devanture », conclut Maryna, avec qu’une mère d’émotion spirituelle retentit dans ses phrases.

« C’est habitué. Tout fenêtre, il y en a possiblement cinq ou six. La ténèbres contre », dit Maryna fraîchement.

Temporairement, dans l’engrenage, elles-mêmes ont donné des explosions et ont dû « cavaler au coeur dans lequel des maillots de entourage mouillés ».

« Arlequin… »

L’entraîneuse de l’peloton ukrainienne depuis mieux de vingt ans, Svitlana Saïdova, est issue de Kharkiv. Sézig avait quitté la nation postérieurement le avènement de la antagonisme, malheureusement est revenue depuis.

Une photographie d’adolescence dans lequel la coin cuisine de Maryna repère Svitlana alors un cerné de jeunes nageuses. Les jumelles posent au chef niveau, serrant des médailles.

Les soeurs Aleksiïva ont apparu à frayer ce plaisir lorsqu’elles-mêmes vivaient poupons, dessous la pedum d’une entraîneuse locale, Maryna Krykounova, qui conçoit aujourd’hui à cause elles-mêmes des maillots de entourage. « Lorsqu’elles-mêmes sont tapas dans lequel la bassin et que je les ai vues, j’soutènements sûre qu’elles-mêmes seraient de futures stars, étant donné qu’elles-mêmes vivaient grandes à cause à eux âge, minces, alors une céleste maintien, une céleste aspect et de longues jambes », se souvient-elle.

Le Réunion oecuménique olympique n’a pas davantage accommodé de définition définitive sur la difficulté de hellénisme si les Russes pourront être aux JO de Paris.

« Moi-même n’avons pas rencontré l’peloton nationale russe depuis le avènement de la antagonisme et certains à condition que certains ne la reverrons pas », fossoir Maryna.

Pourtant il y a une étranger sujet qui les tourmentée contre en vue de la challenge. La indienne esthétique s’est dotée d’un frais procédé de note censé animer une mieux éternelle désintéressement, moins axé sur la prouesse esthétique et mieux sur les réalisations techniques.

Quant à Maryna Krykounova, c’est une « hasard ».

« Ceci semble vigoureusement peu esthétique et confus », assène Maryna Aleksiïva, disant frémir que les moins bonnes équipes ne l’emportent.

« Moi-même redevons former complet ce qui est conciliable et inaccessible à cause que les juges réagissent à entiers les éléments que certains avons interprété dans lequel à nous horaire, contre que complet paradoxe inconditionnel », souligne à cause sa morceau Vladyslava. « Moi-même ferons complet à nous conciliable à cause y atteindre ».

 

(En tenant AFP)



Prélude link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Renault et Nissan détricotent à eux entente

à San Siro, le PSG veut corroborer sa consacré de patron endroit à l’AC Milan