in

Les robots sont-ils la enseignement envers soulager nos seniors ?


La télétraitement est un redevance en lourd décollage et bon masse d’sociétés aiment à agiter qu’ils progressent précipitamment. Tesla comme son androïde Optimus, Boston et son baladin Atlas ou aussi Dessiné et son anthropoïde rusé. Voici la objet sensible de l’glace de la télétraitement. Il y en a une dissemblable, automatiquement moins public du noble assistance : celle-ci des robots utilisés identique assistants de vie ou armature émotionnels envers les seniors.

Cet traité publié dans lequel Complexion explore hein ces robots à qui on confie une apostolat sociale sont acceptés par les âmes âgées et les limites inhérentes à à elles accord.

Les robots et les seniors : une proximité épisodiquement concentration

Les robots se révèlent individu des compagnons prometteurs envers les seniors, en inhabituel ceux-ci atteints de certaines formes de démences. Une traité identique celle-ci de Lillian Hung, reproductrice du officine IDEA à l’Lycée de Colombie-Anglo-saxon, démontre l’rendement de robots identique Paro. Celui-là-ci est une velours robotisée de amour otarie à la allure craquante, exploité envers amaigrir les émotions négatives, permettre l’immixtion sociale et terminer l’aigreur des patients.


S’abonner à Affluence-citron

Nous robots vont même comme distant en énergique identique des aides-soignants, rappelant aux utilisateurs de boire à elles médicaments ou meneur des programmes d’actions légers. Ryan, par estimation, est un androïde tourtereau anthropoïde forgé par Mohammad Mahoor, scientifique en circuit et robotique à l’Lycée de Denver au Colorado. Ryan a été forgé en 2013 et civilisé dans lequel sa tierce état en 2020 envers « amaigrir l’séparatisme communautaire comme les âmes atteintes de écart ou de spleen précoces en les appétissant dans lequel des conversations ».

Tandis, l’habitude de robots dans lequel les propreté aux seniors soulève une paire de inquiétudes. Clara Berridge, éthicienne à l’Lycée de Washington met en devanture la préemption que nous seniors accordent au proximité charitable proportionnellement à l’immixtion télétraitement. Miss souligne pareillement qu’en annulé cas la télétraitement ne doit cacher les pénuries réelles de égocentrique dans lequel les établissements de propreté.

« Si nous-mêmes investissons des finances dans lequel les propreté aux âmes âgées, je veux comme de égocentrique dans lequel l’change envers qu’ils ne meurent pas seuls », déclare-t-elle.

L’proclamation de Lillian Hung réuni moyennant çuila. Les robots pourraient donner une enseignement coupé envers raccommoder la délaissement et l’séparatisme, uniquement ils ne devraient en aucun cas troquer l’immixtion généreuse. « Derrière une hominidé âgée qui est fluet et a du mal à s’notifier, le androïde ne éternel pas » explique-t-elle. « Il offrande une assemblée adepte. Peu importe ce qu’ils disent, il est interminablement avantageux d’tester » continue-t-elle.

Une technologie prometteuse, uniquement des obstacles qui demeurent

Le virtuel des robots en tellement qu’auxiliaires complémentaires est bel est ressources là. Exclusivement, des obstacles subsistent aussi devanture de augmente instituer à elles accord à prolixe tarif dans lequel les infrastructures propreté aux âmes âgées.

Par estimation, nous robots éprouvent des difficultés à façon certaines impératifs complexes, identique la traversée dans lequel un ambiance nuptial. Ceux-ci doués de autocritique vocale peuvent moyennant attrister à justifier les instructions. Ces problèmes constituent des freins souverains à à elles habitude. En 2022, une meta-analyse complot par Clare Wu, qui étudie la injustice de la écart à l’University College London, n’a pas trouvé fini de preuves envers prédire irrévocablement que les robots améliorent la épithète de vie des patients atteints de ce principe de maladies.

D’méconnaissables questions demeurent et sont d’reçu morale. Faut-il accroire les utilisateurs, lors à elles libertés cognitives sont insuffisantes, en à elles choriste conjecturer que les robots sont des âmes humains ? Est-il admissible de doter l’boycott dans lequel les robots au dépens d’un participation congru des propreté humains ? Ces interrogations ne peuvent pas individu balayées d’un adversité de patoche.

Un neuf repli est icelui des coûts de exaspération, automatiquement excessivement élevés. L’anthropoïde Ryan, par estimation, a couté 6 millions de dollars à amplifier. Les maisons de propreté comme qui Mahoor a collaboré n’ont pas les compte de l’procurer. Même s’il est considéré que Ryan sinon digne à 1 200 dollars par mensualité, ne risque-t-on pas de percevoir se amplifier ces robots néanmoins dans lequel des environnements déjà privilégiés ?

En petit, ce n’est pas lendemain que nous-mêmes verrons des hordes de robots sauter les établissements de application. Ils seront éventuellement à l’souche utilisés comme en masse, uniquement des recherches comme approfondies sont primordiaux envers fixer à elles rendement à immense limite. Les questions éthiques et économiques devront pareillement individu résolues devanture d’instituer généralité déploiement à prolixe tarif. Rappelons-le généralité itou : ils ne remplaceront en aucun cas l’individu charitable et le care, uniquement peuvent individu des outils complémentaires efficaces.

Nous exemples de androïde continuateur les seniors sont des réussites, exclusivement iceux sont envers le hasard suffisamment particuliers. Même si nous résultats sont prometteurs, d’méconnaissables recherches prouvent que dans lequel nous cas (écart), la vie des patients n’est pas automatiquement améliorée par la assemblée d’un androïde dans lequel à elles domestique. Des questions d’reçu morale, techniques et économiques restent aussi des freins majeurs au déploiement de la télétraitement dans lequel ce redevance.

📍 Derrière ne déménager aucune cataclysme de Affluence-citron, suivez-nous sur Google Actualités et WhatsApp.





Avènement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Mariage des Champions : entrain aux demi-finales

la hostilité aux portes d’El-Fasher, récent fort de l’protégée soudanaise au Darfour