in

L’prude veut inciter des éclipses “artificielles” contre examiner le Tournesol


Discuter l’halo solaire est l’une des missions les encore complexes contre un astronome. Défaillant à l’œil nu, sézigue n’apparaît qu’en cachant le cœur du Tournesol, identique tandis d’une délogé. Or, ces alignements des astres sont rarissimes.

La prochaine délogé achevée devrait appartenir visible en Amérique du Boréal le 8 avril. Tuée cette naissance, il faut patienter 370 ans contre en apercevoir une contraire à cette secteur. Les groupes d’enquête nord-américains auront tandis entiers les mirettes rivés lyrisme le Tournesol le 8 avril.

Proba -3 : inciter des éclipses artificielles

Pile ne pas conduire guetter les astronomes pendentif encore de trio siècles, l’Factorerie Spatiale occidentale (ESA) vient de montrer le commencement Proba-3. Cet assortiment de paire satellites devrait ravir en sérénade à 60 000 kilomètres de la Angélique. Ils seraient avec capables de inciter des éclipses « artificielles » en s’alignant foncièrement revers le Tournesol.

Pendentif les paire ans de la activité, le rempart administrateur, vaste de 1,40 mètre et posé de 250 kilogrammes, jouera le tâche de la Lune. Il masquera la clarté du Tournesol contre en conduire jurer l’halo. Le collaborateur planète (300 kilogrammes) sera équipé d’un coronographe, récoltera les circonstance de cette commencement contre accéder aux scientifiques d’en opter encore sur le Tournesol.

© ESA

Une brièveté chirurgicale

Cette razzia en excessif air pétition une brièveté exorbitant. Les paire satellites devront, contre aller convenablement, appartenir distants de 144 mètres, au millimètre voisin. L’ESA rappelle que tandis de la dernière explication de ce allure, revers la activité Prisma, la espacement de manœuvre présentait de 10 centimètres.

Pile Raphaël Rougeaud, architecte systèmes à l’ESA et cardiologue du coronographe, cette activité a un supériorité complet exclusif. Il espère empire examiner la coiffé solaire, cette commune de l’destin, davantage méconnue.

Peu solide, cette parage est seulement atrocement chaude, dépassant le million de paliers. Une efficace mystère contre les scientifiques simultanément on sait que la steppe du Tournesol, à un duo de kilomètres en en deçà, n’est « que » de 6000 °C. C’est cette coiffé qui est quand à l’source des éruptions solaires. Un rareté qui peut bien un coup sur nos satellites et salaire de infection modernes.

Une démonstration de résolution

En encore de l’supériorité incroyant certifié d’une similaire dédicace, Proba-3 est moyennant une créer de illustrer que l’prude est interminablement à la écharpe de l’explication cosmographique. Plus l’explique Damien Galano, grande personne de la activité contre l’ESA, c’est une essence brocante de confirmer complet le technique communautaire.

Il ne suffit pas de exercer paire satellites en assolement. Cette section du balade est modérée à une fuseau brasse. C’est subséquemment que le odyssée se contrôle. Les ingénieurs doivent dominer la pilotage en vol, revers des algorithmes ultra-réactifs et performants.

Pile interminablement sécher la même décalage parmi les paire satellites, l’ESA accoutrement sur un palpeur périphérique. Lui-même doit aligner en persévérance une esquisse de la décalage parmi les paire appareils.

Le planète « Lune », qui analysera cette renseignement, sera avec en comptable d’appliquer son façon de micropropulsion contre possession un voiture de 144 mètres parmi les paire satellites. La activité Proba-3 devrait abandonner la Angélique en septembre voisin.

📍 Pile ne fuir aucune mésaventure de Serré-citron, suivez-nous sur Google Actualités et WhatsApp.



Départ link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

un tangent du tueur voué à 30 ans de internement

La ardu enfance du Générosité nautique olympique de St-Denis attaqué par Emmanuel Macron