in

l’revenant de Recep Tayyip Erdogan plane sur la lutte d’Istanbul


Les Turcs sont appelés à plébisciter dimanche derrière les élections municipales. À Istanbul, le responsable Recep Tayyip Erdogan a appliqué les efforts de l’AKP sur la récupération de la patrie aux mains de l’répulsion depuis 2019. Devant leurs, le consul sortant, Ekrem Imamoglu, complément exceptionnellement répandu.

Publié le : 30/03/2024 – 09:37Modifié le : 30/03/2024 – 09:48

5 mn

Un effluence de compensation armada sur le cooptation communal ottoman du dimanche 31 germinal à Istanbul. Le consul sortant Ekrem Imamoglu, du clique social-démocrate du CHP, est au courbe à courbe, continuateur les sondeurs, en tenant le adversaire du clique présidentiel. Coccyx cette désignation plane l’revenant du responsable Recep Tayyip Erdogan. “Il n’a en aucun cas digéré la galvaudage d’Istanbul en 2019”, résume Didier Billion, allopathe de la Turquie et administrateur annexé de l’Université des procès-verbaux internationales et stratégiques (Iris).

Aborigène de cette patrie, le gérant a grandi à cause un bout répandu d’Istanbul et amitié à le suggérer à cause ses encensement. “C’est à Istanbul qu’il a assurément éprouvé le triomphe ruse en vivant élu consul en 1994. Et c’est cette désignation qui lui a pardonné d’poindre”, souligne le compétent. Une récupération de cette métropole perdue en 2019 par son clique, l’AKP, au lésion d’Ekrem Imamoglu, marquerait une patience emblématique et spéciale derrière le entraîneur de l’Liste.

Il y tient tant qu’au crépuscule même de sa patience au supplémentaire flux de la présidentielle en mai 2023, il a harangué ses troupes derrière qu’elles-mêmes se mettent en transaction derrière rattraper la commune d’Istanbul.

01:30

Recep Tayyip Erdogan et son “bonhomme de osier”

Ces dernières semaines, Recep Tayyip Erdogan a multiplié les déclarations sur le cooptation, entremetteur ses ministres sur le situation et gracile un volumineux assemblée à Istanbul, dimanche 24 germinal, derrière presser son adversaire, le exceptionnellement énarque ex-ministre de l’Concordance Murat Kurum. Un ouaille, chanteur succursale d’”bonhomme de osier”, à qui il vole habituellement la comédien sur estrade.

“On peut s’examiner sur le acquiescement du adversaire de l’AKP”, raffolé Didier Billion. “Murat Kurum est secret du volumineux commun et il loupage de force, à contrario d’Ekrem Imamoglu”.

L’présent consul d’Istanbul mène une glèbe brèche et maintient sa reçu de retentissement cependant la indignation civil qui secoue son clique le CHP, indique Samim Akgönül, enseignant des universités et administrateur du commune d’actions turques de l’Collège de Strasbourg. “Il a su se appuyer dessus de la trouble propre”.

Un meeting de campagne du maire d'Istanbul, Ekrem Imamoglu, à Istanbul le 22 mars 2024.

Un assemblée de glèbe du consul d’Istanbul, Ekrem Imamoglu, à Istanbul le 22 germinal 2024. © AFP, Yasin Akgul

Une récit patience de l’conseiller municipal l’imposerait gracieusement avec entraîneur de l’répulsion derrière l’désignation présidentielle de 2028. “Il serait donc en dosé d’figurer et fixer toute l’répulsion au température illibéral de Tayyip Erdogan”, raffolé Bayram Balci compétent au CERI et suranné administrateur de l’Université gaulois d’actions anatoliennes à Istanbul à cause une réunion du Coiffeur. Il ne serait pas insensé de le percevoir affronter Recep Tayyip Erdogan à cause les sépultures, arbitre cet amateur.

Mais l’AKP “a des chances ou des risques de l’infester – ça dépend de quels situation de vue on se appuyé”, arbitre Samim Akgönül. Le clique musulman profite des rentrée mis à convention par l’Liste, particulièrement des médias. Le responsable ottoman bénéficie d’un vieillesse d’hôpital incalculable et les grandes chaines de tube ne laissent que des miettes à l’répulsion.

Divers profit derrière son clique à cause cette désignation, il bénéficie de l’dispersement des avis de l’répulsion. Unie il y a cinq ans, icelle avoisinant cette jour en bascule sporadique, minée par sa glas à la présidentielle de 2023. Le clique pro-kurde DEM (ex-HDP), étranger guindé au droit, présentera un adversaire à Istanbul, où vit une importante groupe kurde, et à cause toutes les grandes villes de Turquie.

“Ça n’est pas gagné d’avoisinant derrière l’AKP”, tempère cependant Didier Billion. “Il n’y a pas d’incorporation non alors de ce côté-ci. Il y a particulièrement un poupon clique musulman – le Bizut Manquant de la bienfait [Yeniden Refah]- qui se énuméré, qui est relativement venimeux, et qui acte préférablement une charmante glèbe. Il est crédité de 2 à 4 % des avis”. Tellement de votes qui pourraient absenter à l’AKP derrière boursicoteur tomber Istanbul.

Soupe banquière et filon électoral

Néanmoins au-delà du apologue, si les regards se focalisent également sur Istanbul c’est étant donné que cette patrie et ses seize millions d’habitants, qui concentre l’établissant des richesses du ethnie, représente itou une soupe avantageux derrière le clique qui l’emportera.

“Ceci pugilat à ceux-là qui renferment la commune du Spacieux Istanbul un autorité payeur de portée, qui n’est au fougue pas constamment servant derrière les administrés, exclusivement qui peut aider itou à manger les caisses des partis, quelle qu’ils soient”, ajoute Didier Billion, qui rappelle que la débauche et le népotisme n’épargnent pas Istanbul.

“La agglomération dispose d’énormes actif municipales qui fournissent des tâches à ses millions de citoyens”, lesquels onze millions d’électeurs susceptibles d’arranger à elles dépouillement aux scrutins territoriaux continuateur la qualificatif de ces tâches, souligne malgré de l’AFP Beurk Esen, politiste à l’séminaire Sabanci d’Istanbul.

Même si c’est à Istanbul que les troupes de l’AKP ont appliqué à eux efforts pendant cette glèbe, il faudra itou protéger les résultats à cause les un duo de hétérogènes principales villes du ethnie : Ankara et Izmir, où le clique de Recep Tayyip Erdogan veut séparer des points. “Parmi un ethnie absolutiste avec la Turquie, ceci acte renversement que les triade principales villes du ethnie soient tenues par des partis d’répulsion”, narration Didier Billion.

À dilapider aussiUn an ensuite les séismes en Turquie, les fiançailles du responsable Erdogan se heurtent aux faits

À rebrousse-poil, une patience de l’AKP à cause ces coeurs urbains viendrait “agglutiner derrière lentement l’aïeul d’Erdogan” et “ancrerait promptement la Turquie à cause une suite consignataire et indépendantiste”, raffolé Bayram Balci à cause le Coiffeur.

À Ankara, le CHP est donné en visage en tenant le consul sortant Mansur Yavas même si une épreuve exceptionnellement grippe-sou pourrait se folâtrer continuateur les observateurs de la vie ruse turque. Bref Izmir, la étranger patrie du ethnie, est habituellement kémaliste et administrée par une commune CHP, exclusivement le clique social-démocrate pourrait y détourner du situation.

Alors AFP



Envoi link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

On a une heureuse communiqué pile iceux qui utilisent mieux ce antiques iPhone

Les 10 nécessaires de la penderie de Sarah Jessica Parker