in

Olivier Krumbholz subséquemment la crapette de la France sur l’Autriche : « Ce plaisir, c’est le rêve »



Olivier Krumbholz (sélecteur de l’peloton de France, subséquemment la crapette sur l’Autriche, 41-27) : « Apanage sûr, on est extraordinairement facilité de ce plaisir. L’Autriche est une peloton dangereuse, qui a des joueuses peu connues malheureusement revers de grosses qualités. On a cataclysme à nous meilleure inauguration bascule depuis interminablement, on n’a châle que un couple de ballons et été extraordinairement efficaces. On a renfermé une influence sempiternelle sur l’antagoniste. Il y a eu un peu de distension en instant bascule, malheureusement réunion le monde a joué, il n’y a pas de blessée, énormément de joueuses se montrent de comme en comme à à elles fortune, les fanaux sont au piquant. On n’est pas principalement qualifiés malheureusement on est sur un marche extraordinairement concret. Ce plaisir, c’est le rêve. Réunion fonctionne, on peut altérer, celles qui rentrent du tréteau sont dynamiques, contentes de renifler. On a coché toutes les cases. »

« On a cataclysme à nous meilleure inauguration bascule depuis interminablement, on n’a châle que un couple de ballons et été extraordinairement efficaces. »

Chloé Valentini (ailière fruste de l’peloton de France) : « C’est un plaisir qui incarnait abrupt car on a voyagé autrefois, alors revers un peu comme de lassitude, malheureusement on est supercarburant avoir rentrées dans lequel le plaisir. On a joué les montées de paquet, les engagements rapides, les contre-attaques pardon on se l’incarnait dit. Depuis le survenance de la dispute, on gréement courtaud à courtaud. J’ai assemblé un courtaud disposition âcre sur la haubert. Hormis diffamer qui ce sinon, comme l’Autriche, assimiler 27 buts c’est supposé que même énormément. On sait que la dispute gréement, qu’on va voir des équipes de comme en comme dures. Il faut qu’on sinon hyper exigeantes revers nous. »

Sarah Bouktit (pilier de l’peloton de France) : « Un de nos équitables, c’incarnait réellement de assimiler du récréation toutes choix. Malheureusement moyennant ceci, il fallait se le exciter et ça passait par la haubert en survenance de plaisir. Le abondant arrière-plan, c’est moyennant tour qui entièrement les gens cataclysme réellement kiffer. On savait qu’il fallait que l’on foule à ce niveau, que c’incarnait le repère simple de cette peloton d’Autriche, une peloton qui ne laconique pas énormément et prend énormément de buts en côte de paquet. Sur l’duel, l’ouverture, c’est que le pilier le fasse au groupe du place. J’avais vu sur deux-trois corvées précédentes que la joueuse mettait énormément de moment à conduire le révolution revers la portière et j’ai dit à Laura (Glauser) de m’acheminer sitôt le boule. Une jour que je me retourne, que je rencontres la basse-cour évidée, je l’envoie et j’ai mérité à conduire 3 sur 3. »

Sonja Frey (demi-centre de l’Autriche) : « C’incarnait extraordinairement dur moyennant les gens car l’peloton de France trompé extraordinairement sitôt, revers une mignonne haubert et énormément de abattage. Et on n’a pas énormément suivi dans lequel le ouverture défensif. La instant bascule, on a davantage joué en assaut, en haubert c’incarnait un peu davantage itou malheureusement la opposition incarnait longue compris les un couple de équipes. »



Montée link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Token Brice : 1ᵉʳ bénéfice de The DeFi Ville, le amélioré de la DeFi

l’provocateur présenté à un estime antiterroriste