in

Teahupo’o (Tahiti) puis une ordre allégée est «la meilleure des solutions»


 Le chef de Polynésie française Moetai Brotherson a estimé lundi 20 brumaire que la péroraison de vivoter sur le lieu de Teapuho’o contre l’adversité olympique de surf de 2024 en allégeant la ordre des juges, lesquels l’coup environnemental est brouillé régulièrement, accomplissait « la meilleure des solutions possibles ». À l’conclusion d’une agglutination qui s’est déroulée le 15 brumaire à Tahiti, le état polynésien, les représentants de l’Détail et les organisateurs ont récit classicisme qu’ils remodelaient le essai, en réduisant la pampa et le gravité de la ordre, de 14 à 9 tonnelets, contre résister aux contestations locales. « La péroraison qu’on propose aujourd’hui, de l’édite ordinaire du session d’experts, est la meilleure valable », a carré le chef de Polynésie, hors champ du étalage des maires à Paris. Moetai Brotherson mis la diminution en proposant un disparate lieu contre les JO de Paris 2024 (26 juillet-11 août), moins célèbre, toutefois encore complaisant d’apparition que Teahupo’o, internationalement intime contre sa marquant évasif et ses large transparentes, si une péroraison n’accomplissait pas trouvée.

Publié le : 20/11/2023 – 17:40

1 mn

La Française Vahine Fierro à Teahupo’o. AFP – JEROME BROUILLET



Envoi link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Microsoft officialise l’promesse de Sam Altman, colon de l’IA

propulsion de la 39e champ des Restos du hardiesse comme un cadre acerbe