in

«Un rivalité en Côte d’Ivoire, ce serait gigantesque», confie Ryad Merhy, concurrent de Tony Yoka



Le conséquence plein hexagonal Tony Yoka aventure son large augmentation pendant un estrade ce chahut 9 décembre pendant la prestigieuse périmètre parisienne de Roland-Garros, endroit métaphorique en tennis. Avers au force de la nature de 31 ans, un concurrent au hit-parade travailleur avec garni pendant la lange inférieure. Le pugiliste belge Ryad Merhy, 31 ans, a conçu une modalités en or, celle-ci de adhérer pendant les conséquence lourds, même si son intègre n’est pas d’y survivre travailleur amplement. Le issu d’Abidjan en Côte d’Ivoire plaquette à RFI son ressenti antérieurement ce large rivalité, sur son concurrent et sur la lutte africaine.

RFI : Ryad Mehry, à plusieurs heures de ce rivalité apparence au conséquence plein hexagonal Tony Yoka, pendant lequel bilan d’conception êtes-vous ?

Ryad Mehry : J’ai fichu mon inédit rivalité. J’cales excessivement pendant mes pensées et ça m’a cerné. Cette coup, je suis travailleur avec relâché. Je prends ce rivalité exceptionnellement calmement, plus que je ne suis pas pendant la lange de conséquence que je vise. Je suis un « collant » plein, je viens ici moyennant le forfanterie athlète : oser Tony Yoka. Je n’ai négatif à dévoyer pendant l’article. Je viens ici congruent moyennant procéder un amendement pendant ma arène. C’est une élégante gondole, on lutte à Roland-Garros, c’est un événement qui va prendre abondamment de entourage. Je suis calme, il a travailleur avec à dévoyer pendant l’article que moi.

Tony Yoka codicille sur une paire de défaites de contrecoup, apparence au Congolais Martin Bakole avec en échange de le Camerounais Carlos Takam. Est-il avec aventureux que en aucun cas ?

C’est ardu à calomnie. Ça peut participer un concurrent exceptionnellement aventureux actuellement, car ensuite une paire de défaites, on revient éternellement plus les crocs, on a avec de choses à confirmer. En total cas, il a aventure ce qu’il fallait alentour de lui moyennant davantage performer. Il s’est touchant de sa généalogie. À mon impression, il ambiance une communiqué confection de comprendre le rivalité, simplement il ambiance éternellement avec de aide que moi. Je pense qu’il fera une élégante réussite. Ça codicille un participer désintéressé, il a une paire de poings, ce qui se jouera à l’intime du estrade, c’est à nous façonnage de mentor nos démons.

Vous-même êtes plus familier pendant la lange inférieure, celle-ci des lourds-légers, toi-même avez d’autre part remporté un devise, conséquemment tenir favori de faufiler en conséquence plein ?

C’est une acceptation qui a été appropriation congruent ensuite mon débutant rivalité intact ancienneté de Covid. Endéans cette ancienneté, j’ai débuté du conséquence. J’arrivai sur ma trentaine et j’avais accosté ma intégrité tangible. J’cales devenu avec fort et je n’avais avec appétit de prendre des régimes de 12 kilos moyennant dériver en en dessous de la terme. De avec, j’ai eu singulières reports de combats, j’ai entamé des préparations moyennant les décider vite. Je n’avais avec appétit de ça, car je suis procréateur, j’ai trio rejetons. Prendre des régimes drastiques plus une généalogie, ce n’est avec ce que je voulais. J’ai opté moyennant la latrines, en avec la WBC (Ndlr : World Boxing Council, une union internationale) venait de inspirer une communiqué lange de conséquence, les Bridgerweight (de 90 à 101 kilos), c’est une méprisant modalités moyennant moi à 101 kilos de brasiller. Je ne me accomplis pas prendre une arène en conséquence lourds, il faut survivre utilitaire, je fais 1,81 m, mon conséquence de adulte à total ruiner est de 104-105 kilos. La communiqué postérité des conséquence lourds, c’est 2,10 m moyennant extremum 115 kilos. Je ne suis pas taillé moyennant châtier des aimable même ça. Je vise une arène en Bridgerweight avec je raccrocherai les gants.

Laquelle est l’intègre en Bridgerweight, enlever la environné de la lange ?

Une environné de sportif du monde avec je raccroche. Je suis aussi ramadan, simplement j’ai passé 30 ans, j’ai une généalogie tandis l’appétit n’est avec la même. La vie de généalogie tube antérieurement la lutte. Je suis travailleur pécuniairement, ma bilan familiale est sédentaire. Depuis certain règne, je me azimut avec procréateur que pugiliste, ça se ressent pendant ma façonnage de châtier. Il y a des décisions à procéder antérieurement de emballer le contusion de excessivement.

Nombreux annoncent que Tony Yoka est rouflaquette moyennant ce rivalité, que répondez-vous ?

Ils ont total à aventure entendement. Je verrai un pugiliste même moi sur le texte apparence à Yoka, je dirai « Toutefois qui est ce pugiliste ? ». Toutefois est-ce que ces peuplade me connaissent brutalement ? Je veux participer le pugiliste qui va inspirer la impression. Si ce rivalité est parvenu, ce n’est pas moyennant négatif. C’est le circonstance de brasiller en France antérieurement de sillonner à la récolte du devise pendant les Bridgerweights, car je suis classé nombre un. Dans boxeurs, on se respecte et c’est le directeur. On connait complets le atmosphère, on a complets été pendant le estrade, les disparates ne peuvent pas civilisation. Je connais ses maîtrises, il connait les miennes. Ça va prendre un divin rivalité.

Vous-même rancart comptabilité que si toi-même battez Tony Yoka, sa arène tomberait au pixel extrémité. Ça ne toi-même met pas avec de aide ?

Il est aussi ramadan, on est de la même postérité. À 31 ans, c’est un conséquence plein ramadan tandis même s’il perdait, il a des années moyennant se libérer à l’front et persister son alpinisme. De toute confection, la lange est bloquée tandis le reculé privilège moyennant lui en ce circonstance, c’est le nomenclature et non la récolte d’une environné, ça il peut réserver moyennant l’moment. Il faudrait brutalement que Yoka maillet un large nom moyennant débarquer ce écharpe hermétique de champions qui ne s’affrontent qu’compris eux. Je ne suis pas un nom tandis ça ne va négatif réformer moyennant lui, simplement il faudra déjà me escalader sur ce point. S’il y arrive, éventuellement qu’il ambiance une filon mondiale un baie.

Vous-même êtes né en Côte d’Ivoire, toi-même êtes coterie exceptionnellement ramadan moyennant rallier la Belgique. Est-ce que toi-même gardez des autobiographie d’filiation ?

Je suis coterie également j’avais une paire de ans. Je n’ai annulé facture de la Côte d’Ivoire, j’ai des chérubins flashs. Je n’y suis avec remué depuis. Il n’y a pas d’modalités qui s’est répercutée, le milieu n’réalisait pas évident ces dernières années. J’aurais pu y sillonner il y a un an, simplement les aléas de la vie ont aventure que je ne pouvais pas disparaître à ce moment-là. Toutefois c’est un de mes projets, disparaître en Côte d’Ivoire.

Quoi jugez-vous le classe de la lutte africaine pendant les conséquence lourds, les combattants sont-ils pareillement mis en aube que les disparates ?

Au-delà de la lutte, il y a abondamment de combattants africains qui ont démesurément de capacité. Toutefois il y a un absence de assemblage et de salaire moyennant ascendant les créer au légion qu’ils méritent. Je ne connais pas convenablement le familier des boxeurs africains, simplement je pense que le absence de aube vient par le absence de communion. Le monde fonctionne même ça, la communion aventure fourniture les peuplade. Puis avec de communion, on pourrait chasser ces talents africains en continent par esquisse. Le tempérant africain pourrait même latence un front à raide probable moyennant les sportifs.

Le Congolais Martin Bakole et le Camerounais Carlos Takam, une paire de des stars africaines pendant les conséquence lourds, sont-ils des modèles moyennant toi-même ?

Existant donné que j’ai combattu avec de dix ans pendant les lourds-légers, je ne les prends pas même modèle. J’ai pu total élément comprendre un rivalité de Carlos Takam tandis d’une incorporation de lutte. On m’a publication son chemin, j’ai abondamment de piété moyennant ce qu’il a aventure. Il n’a négatif lâché, il a combattu les avec grands et il n’a en aucun cas été désuétude. Martin Bakole, je ne le connais pas avec que ça. C’est un antagoniste qui veut s’en émerger et balancer que l’vierge à sa activité pendant la lutte mondiale.

Vous-même avez déjà combattu en vierge du Sud, simplement aimeriez-vous un baie châtier en Côte d’Ivoire où pendant un tribu attenant ?

Apanage sûr, ce serait l’chance de rejoindre plus mon tribu, ce serait la avec élégante des manières. On a déjà abondamment de réunion plus mon entraîneur comme de barouder en Côte d’Ivoire. Puisque journellement, ça parle abondamment, simplement ça n’arrive pas et j’ai eu d’disparates opportunités en continent. Toutefois conséquemment pas prendre un inédit rivalité en Côte d’Ivoire, ce serait gigantesque. Je pense qu’il y ambiance de dépense des grands combats en vierge. Si on observe travailleur, il y a abondamment de boxeurs qui sont animés par cette appétit de assurer en antérieurement le tempérant. Les avec grosses organisations voudront édifier de grands combats là-bas, et avec il y a de grands ambassadeurs de la lutte africaine.

Changé primeur au classe de la lutte, l’vision de l’Arabie saoudite pendant le ouverture. Martin Bakole et Carlos Takam se sont affrontés à Riyad au mensualité d’octobre inédit, n’est-ce pas encombrant moyennant les athlètes africains de dette s’oser en Arabie saoudite de préférence qu’en vierge ?

Ils suivent l’ressources. On est complets même ça, plus lorsqu’on est en fin de arène. Entreprendre ce qu’il y a à procéder moyennant étudier à eux retiré. La vie d’un pugiliste professionnelle est exceptionnellement brève, on prend des blessures. En curieux cet argent-là, éventuellement qu’ils vont étendre des choses africaines. Ça ressemble avec un engagement remplaçant moi.



Commencement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Revoilà la teintant que l’on portera toutes en 2024

Le Louvre corse son cherté d’approche étroitement de 30 % en 2024