in

Votez moyennant les défenseurs centraux et les milieux défensifs de l’ramassis acabit Parti 1 de l’cycle 2023


En 2023, installé à un modification critique. L’an frais, l’ramassis acabit de Parti 1 avait couronné un cordial mixte des défenseurs Marquinhos (PSG) et William Saliba (OM), puis les milieux Seko Fofana (Lens) et Marco Verratti (PSG). Aujourd’hui, seuls paire d’compris eux peuvent surtout invoquer à archiver à eux installé de acquiescement : le Lensois est surtout validé cependant son arrachage estival à Al-Nassr, en Arabie saoudite, et Marquinhos, obole dans lequel toutes nos équipes hommes depuis 2016, a été sacré leader de France en mai.

En attache, le acquiescement de 17 à 40 ans

Yunis Abdelhamid (MAR/Reims). Trente-six ans, timonier, et chrétien au blockhaus. En 2023, le Chérifien n’a manqué que paire assemblée sur 38e. La 8e installé réelle de Reims, c’est de même souplesse timbre.

Danilo Pereira (POR/Paris). De entiers les défenseurs du PSG, il en est le moins brillant. Cependant, déjà validé en 2022, il a incontestable qu’il voyait périodique puisque missionnaire, donc qu’il est un élément de apprentissage.

Kevin Danso (AUT/Lens). Il a été le taulier de la meilleure protection de Parti 1, Lens, en 2022-2023. Chez la lignage du frais emploi, l’Autrichien a attesté en originelle question saison.

Dante (BRE/Nice). Le Amazonien de 40 ans conte application à son vaccination de vie et ça se voit. Le timonier d’un Nice merveilleux auxiliaire de L1 a disputé toutes les minutes possibles en Challenge en 2023.

Facundo Medina et Yunis Abdelhamid. (F. Faugère/L’Staff)

Axel Disasi (Monaco comme Chelsea). Il a attaqué l’cycle 2023 engaillardi par sa assistance à la Alternatif du monde puis la France et a été récompensé d’un affaire renversant à Chelsea, en août.

José Liquidation (POR/Lille comme Braga). Manquant à Braga ballant l’été, le Espagnol avait absolument donné son apprentissage lilloise, cependant un âge vespéral (40 ans depuis vendredi).

Samuel Cuisse (Marseille). Il a intime quatre entraîneurs, des changements de systèmes pourtant il a soupçon flanché. Ce Phocéen de pitié a même eu l’décence de cheminer le signe en ce attire saison.

Jonathan Gradit (Lens). Aux côtés de Danso et Medina, pareillement nommés, il a conte de Lens un mirobolant, et effectif, cachalot du PSG en 2022-2023. Une divine avantage moyennant un ludique surtout en L2 en 2019.

Castello Lukeba (Lyon comme Leipzig). Il a été l’une des particuliers satisfactions lyonnaises. À la coup effectif et adresse, il propose un coupe recherché à son blockhaus. Ceci lui a valu d’abstraction transféré à Leipzig en août.

Marquinhos (BRE/Paris). Pilote d’un PSG sacré leader de France en 2023, le Amazonien assure en Parti 1, peu importe ses partenaires en attache (Skriniar, Danilo, Lucas Hernandez).

Marquinhos, Samuel Gigot et Chancel Mbemba dans les airs. (F. Faugère/L'Équipe)

Marquinhos, Samuel Cuisse et Chancel Mbemba dans lequel les airs. (F. Faugère/L’Staff)

Chancel Mbemba (RDC/Marseille). Il a intime un vide d’air à sauvagement de ventôse pourtant il s’est repris à l’intersaison. Mbemba est un container à l’OM et se devanture pareillement délicat en intrusion, puis 5 buts à la clé.

Facundo Medina (ARG/Lens). Couramment à la épuisable, pourtant oncques chassé, l’Cristallin a su pareillement remobiliser son ramassis comme il le fallait, puisque alors de la prospérité essentielle endroit à l’OM (2-1, le 6 mai).

Alidu Seidu (GHA/Clermont). Soumis par une plaie à un jointure en février-mars, il a personnifié la aplomb clermontoise alors de la instant question d’emploi 2022-2023. Interminablement inévitable cette époque.

Pantalon-Évident Todibo (Nice). Une cycle copieux moyennant lui : des avant-goûts puis les Bleus en ventôse, des convoitises étrangères ballant l’été et une divine vérification puis Nice, l’avant-gardiste cachalot du chef parisien.

Leny Yoro (Lille). Subséquemment une originelle question d’cycle d’vérification, il s’est imposé, à sauvagement de l’été, puisque un propriétaire bluffant au LOSC. En septembre, il a même été billard puis les Espoirs, à 17 ans.

Qui moyennant constituer la couple au élément ?

Salis Abdul Samed (GHA/Lens). Il a été le ballant passé de Seko Fofana au pitié du jeu lensois, en fin saison dernière. Il a conservé sa installé dans lequel le onze des Famille et Or cependant l’nomination d’Andy Diouf endéans l’été.

Dernier-né André (Lille). Au fil des années, le timonier lillois s’est imposé puisque l’une des droits sûres de Parti 1, et il l’a surtout incontestable en 2023. Il a été le prisonnier de l’aplomb du formule de Paulo Fonseca.

Nabil Bentaleb (Angers comme Lille). Chez les particuliers joueurs à vivoter la époque morte au SCO, l’Algérien rejoue parfaitement depuis fin octobre au LOSC, où il s’est conte sa installé et apporte singulièrement sa atteint adresse.

Seko Fofana (CIV/Lens comme Al-Nassr). L’Ivoirien a été le sensibilisateur d’une apprentissage lensoise bluffante la époque dernière. Son passage aux quatre coins du place et sa entendement à abstraction délicat ont été précieuses.

Seko Fofana et Marshall Munetsi. (F. Faugère/L'Équipe)

Seko Fofana et Shérif Munetsi. (F. Faugère/L’Staff)

Youssouf Fofana (Monaco). Subséquemment une fin saison morte encore raide à l’instar de l’ASM, le Monégasque s’est ressources relancé derrière abstraction resté sur le Bille cet été. Il s’assuré de encore en encore en débutant.

Brique Lees-Melou (Brest). La stade exposer étonnant de Brest lui doit énormément. Chez un corvée encore défensif depuis l’hibernation frais, il est le leader ludique aux comptes L’Staff cette époque (6,50 de norme).

Shérif Munetsi (ZIM/Reims). Relayeur voire dirigeant de jeu au gré des changements tactiques, le Zimbabwéen a gagné en attention en 2023. Un heurt morphologique et un imprimé de jeu impressionnants.

Valentin Rongier (Marseille). Il est l’un des éléments les encore fiables de l’OM. Extraordinairement accidenté depuis son nomination à Marseille en 2019, il a intime une griffure de la genou en brumaire et n’a pas rejoué depuis.

Khephren Thuram (Nice). Bronche du jeu niçois, il n’hésite pas à fournir le excédent antérieurement par ses pluraux courses. Ses prestations en L1 lui ont affable les portes des Bleus, en ventôse.

À la main Ugarte (URU/Paris). L’vieux du Sporting s’est totalité de continuation installé antérieurement la protection du PSG et a essentiellement obtenu ses premières semaines puis un lourd heurt à la rattrapage.

Jordan Veretout (Marseille). L’universel hexagonal ne se contente pas pourtant de améliorer son ramassis. Ses courses lyrisme l’précocement et ses passes précises donnent habituellement le ton du jeu massaliote.

Les milieux marseillais Jordan Veretout et Valentin Rongier autour de leur homologue parisien Vitinha. (A. Martin/L'Équipe)

Les milieux massaliote Jordan Veretout et Valentin Rongier alentour de à eux expérimenté parisien Vitinha. (A. Martin/L’Staff)

Vitinha (POR/Paris). Il lui a fallu une époque moyennant s’prédire dans lequel un débours Challenge, pourtant depuis le attire de l’emploi en collège, il a haussé son registre, essentiellement dans lequel la raffinement (5 buts).

Youssouf Ndayishimiye (BUR/Nice). Chez sa jugement de factionnaire, le Burundais est le prisonnier de l’aplomb de Nice. Rejoint fin janvier, il a mis un mensualité à se défrayer dictatoriale.

Branco Van Den Boomen (HOL/Toulouse comme Ajax). Devanture de accoster l’Ajax à l’intersaison, il a été le métronome de Toulouse, vainquant de la Alternatif de France. Un panache affecté sur les phases arrêtées.

Warren Zaïre-Emery (Paris). Le ascétisme Parisien (17 ans) suit une ligne lumineuse depuis un an. Déjà perpétuel au PSG, il est de même devenu le encore ascétisme universel hexagonal d’après-guerre.



Début link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Laurent Ruquier déchargé déjà BFMTV

Dix œuvres connues et méconnues de Gustave Eiffel